Les activites des petits-loups chez une A-M . . . . . .

Les activites  des petits-loups chez une A-M     . . . . . .

Endormir son enfant

Est-ce déconseillé d’endormir un bébé dans ses bras ou dans son lit ?  par Sylvain Missonnier

 

Les nourrissons s’endorment fréquemment au sein. Et passent avec facilité des bras à leur berceau. Plus tard, ils peuvent manifester une inquiétude lorsque vous les couchez dans leur lit. Néanmoins, les endormir systématiquement dans vos bras, en tentant de leur éviter ainsi la perception de la séparation, ne paraît pas forcément une bonne solution. L’enfant doit apprendre à se calmer et à trouver dans son environnement personnel de quoi s’apaiser.

Le coucher dans le lit des parents le prive également de cet apprentissage et entraîne une confusion des différents espaces privés : celui du bébé et celui du couple parental.

Comment remédier aux difficultés d'endormissement chez le petit ?      Détendre l'enfant et le rassurer Pour détendre l'enfant au moment du coucher, le doudou, qui peut avoir été élu dès les premiers mois de vie du nourrisson, est un allié précieux : il rassurera le tout-petit par sa présence. "On peut aussi raconter une histoire qui se finit bien, faire des câlins avec l'enfant dans son lit...",

Que faire si mon bébé pleure dès qu’on le met dans son lit ?  par Mme Sylvie Gosme-Séguret     
Ses pleurs sont sans doute liés au refus de se séparer du corps maternel. Cette séparation est néanmoins indispensable et participe à l’autonomisation progressive de votre enfant.
Le doudou
Des passerelles entre vous et lui sont sans doute nécessaires pour qu’il puisse s’apaiser :
c’est tout l’intérêt du « doudou » (que les psy nomme ‘objet transitionnel’ ou transition entre la mère et le bébé), des comptines ou des histoires, de la prière pour les croyants, des « rites » du coucher.
De même, pour l’enfant, entendre la voix de ses
parents à distance (en laissant la porte de sa chambre ouverte), peut être tout à fait rassurant. Il est important que votre bébé investisse petit à petit son lit et son espace privé. Ensuite, les pleurs diminueront et il pourra prendre confiance dans

 


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser